wpfffa198a.png
wp43936a78.png
wpdc59c357.png
wp016ea18c.png
wpe24d97c8.png
wp612bc36d.png
wp8d695813.png
wp0c9e9300.png
wp5b0d7283.png
wp2804b5d3.gif
wp59dc5f43.gif
wp5181532c.gif
wp616f1309.gif
wpa0ccf37e.png
wp259df6d5.gif
wp5c417ebe.png
LA RÉUNION :
Le drapeau  non officiel de La Réunion a été choisi par un Comité réunionnais, en présence du Président de la FIAV. Il  représente le volcan de la Fournaise en rouge, tandis que le bleu symbolise le ciel et le jaune les rayons du soleil. Ces trois couleurs symbolisent également la force, la douceur et la clarté. Venus du monde entier les Réunionnais sont tournés vers le monde. Il est au format 2:3. Les couleurs sont dans le système Pantone : rouge (Red 032)  bleu (process blue)  jaune (process yellow).
Département d’outre-mer depuis le 19-03-1946, La Réunion est devenue aussi une région depuis le 31-12-1982. La Constitution française modifiée le 28-3-2003, la qualifie de collectivité territoriale d’outre-mer
wp4c4a19a9.png
MARTINIQUE
Le département de la Martinique dispose d’un drapeau traditionnel, mais non officiel. Il dérive des anciennes armes de la colonie.
L’île est un département d‘outre-mer depuis le 19-03-1946, et une région depuis le 31-12-1982. La Constitution française modifiée le 28-3-2003, la qualifie de collectivité territoriale d’outre-mer.
GUADELOUPE
La Guadeloupe n’a pas de drapeau officiel. On peut voir quelquefois une bannière locale armoriée bleue et noire inspirée des armes de Pointe-à-Pitre,  chargée d’un soleil et d’une branche de palmiste.
Formant un département d’outre-mer depuis le 19-03-1946, la Guadeloupe est devenue une région le 31-12-1982. La Constitution française modifiée le 28-3-2003, la qualifie de collectivité territoriale d’outre-mer. Par le referendum du  7 décembre 2003,  les dépendances de Saint-Martin et Saint-Barthélémy  ont voté pour la séparation et sont devenues des collectivités territoriales de la République par la loi du 21 février 2007.
SAINT-MARTIN
La partie française de l’île de Saint-Martin a voté sa séparation d’avec la Guadeloupe par le referendum du  07 décembre 2003.  Elle est devenue une collectivité territoriale d’outre-mer par la loi du 21 février 2007.
SAINT-BARTHÉLÉMY
Cette île a voté sa séparation d’avec la Guadeloupe par le referendum du  07 décembre 2003. Elle est devenue une collectivité territoriale d’outre-mer par la loi du 21 février 2007.
Elle n’a pas de drapeau officiel, même si on peut voir quelquefois une bannière armoriée blanche chargée des  armes de la commune.
MAYOTTE
Le drapeau de Mayotte n’est pas officiel. C’est un drapeau de fantaisie basé sur les armes du territoire qui sont apparues sur un timbre-poste. La devise Ra Hachiri veut dire en comorien “Nous sommes vigilants”, sous-entendu face aux revendications des Comores. Les symboles sont le croissant pour l’islam et les fleurs d’ylang-ylang qui sont la richesse de l’île. La bordure d’arcs de cercles rappelle le récif corallien qui entoure l’île.
La Constitution française modifiée le 28-3-2003, la qualifie de collectivité territoriale d’outre-mer (ancienne Collectivité territoriale d’outre-mer depuis le 24-12-1976,  puis Collectivité départementale d’outre-mer depuis le 11-7-2001). Le 31 mars 2011, Mayotte est devenue le 101e département français.
wpc3cf8d78.gif
SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
Le drapeau ci-contre en usage dans l’archipel  n’est pas officiel. On retrouve à gauche les couleurs du Pays basque, de la Bretagne, de la Normandie, dont les émigrants ont peuplé le Canada et l’archipel. Le navire de la partie droite symbolise cette émigration vers l’ouest.
L’ancienne colonie a reçu le statut de Territoire d’outre-mer le 19-03-1946. Le 19-7-1976, l’archipel devient un département d’outre-mer, et depuis le 11-06-1985 une Collectivité territoriale d’outre-mer.
wp1897a538.gif
TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES (T.A.A.F.)
Ce Territoire français comprend  l’archipel des Kerguelen, l’archipel des Crozet, les îles Amsterdam et Saint-Paul, et le secteur français du continent antarctique appelé Terre-Adélie (chef-lieu à St-Pierre de la Réunion depuis le 27-02-1997) .
Le Territoire a été constitué le 6 août 1955, par détachement de Madagascar. La loi constitutionnelle du  28  mars 2003  en a fait  un Territoire  à statut spécial. Jusqu’alors il n’était pas cité dans la Constitution française.
A noter que les îles éparses de l’Océan indien (Glorieuses, Bassas da India, Europa, Juan de Nova et Tromelin), administrées par le Préfet de La Réunion depuis le 19-9-1960,  ont été administrées par les T.A.A.F. depuis le 3-1-2005, puis rattachées au Territoire comme cinquième district par la loi ordinaire du 21 février 2007. Dès le 23 février le Prefet, administrateur supérieur signait un arrêté établissant un emblème pour les TAAF.
wp3e18aa1a.png
wpb6375041.png
wp8f95868d.png
wpb6375041.png
wp8f95868d.png
wpce08dbe3.png
wp1771c653.png
wpce08dbe3.png
wp1771c653.png
wp1771c653.png
wp5533b116.gif
CLIPPERTON
L’île Clipperton est depuis la loi du 21 février 2007, une possession française, administrée directement par l’État. Auparavant elle était administrée par le représentant français des Établissements français de l’Océanie (devenus la Polynésie française) depuis le décret du 12-6-1936. Elle appartient au domaine public de l’État depuis le 18-3-1986.   
GUYANE FRANÇAISE
Le département de Guyane a adopté le 25 janvier 2010 le drapeau guyanais somme emblème. Le Conseil général, au lieu d’adopter un logo comme les autres  départements français, a adopté le drapeau du parti UTG : vert et or, pour la forêt et les richesses minérales, frappé d’une étoile rouge pour le sang versé.  
 La Guyane française est un département  d’outre-mer  depuis le 19-03-1946, puis une région depuis le 31-12-1982.  La Constitution française modifiée le 28-3-2003, la qualifie de collectivité territoriale d’outre-mer.
POLYNÉSIE FRANÇAISE
Cette Collectivité territoriale d’outre-mer  dispose officiellement d’un drapeau, depuis son statut d’autonomie du 6 septembre 1984 (modifié le 12-4-1996 et le 27-2-2004). Il fut au préalable adopté comme emblème régional en 1975. Sur le fond de l’ancien drapeau tahitien (bandes rouge/blanc/rouge aux dimensions 1-2-1), apparait une pirogue (catamaran) stylisée portant 5 hommes également stylisés. La voile est tournée vers le battant du drapeau. Les 5 hommes et les 5 vagues représentent les 5 archipels du Territoire : îles du Vent,  îles sous-le-Vent,  îles Tuamotu et Gambier,  îles Australes et îles Marquises. Les proportions du drapeau sont de 2:3
Territoire d’outre-mer depuis le 19-03-1946, la Collectivité territoriale de Polynésie  à le statut de Pays d’outre-mer (P.O.M.) depuis le 27-2-2004.
WALLIS-ET-FUTUNA
Le Territoire comprend trois royaumes coutumiers qui ont chacun leur drapeau : dans l’ordre, Uvea qui est constitué par l’archipel de Wallis, et Sigave et Alo qui constituent l’archipel de Futuna.
L’archipel a changé son statut de protectorat contre celui de Territoire d’outre-mer le 29-07-1961, après un referendum. La Constitution française modifiée le 28-3-2003, le qualifie de Collectivité territoriale d’outre-mer.
NOUVELLE-CALÉDONIE
La Nouvelle-Calédonie déploie officiellement deux drapeaux depuis le 17 juillet 2010, date de la visite du 1er ministre, après que le gouvernement de Nouvelle-Calédonie ait proposé de faire flotter le drapeau du FLNKS aux côtés du drapeau tricolore. En effet le nouveau statut  de 1999, obtenu après les accords de Nouméa du 5-5-1998 autorisait le pays à adopter un drapeau particulier officiel.
Le pays avait le statut de Territoire d’outre-mer depuis le 28-12-1956, avec autonomie depuis le 22-7-1957, élargie le 22-1-1988 (appliquée le 14-7-1989). Le statut est modifié le 19-3-1999, et autorise un drapeau et le changement du nom du pays. La  loi référendaire le 9-11-1998 a créé 3 provinces de plein exercice.
La Constitution française modifiée le 28-3-2003, qualifie la Nouvelle-Calédonie de Collectivité d’outre-mer à statut particulier.  
wp13f59964.gif
Pas de drapeau officiel
Pas de drapeau officiel
Pas de drapeau officiel
Pas de drapeau officiel
Pas de drapeau officiel
wp5c865378_0f.jpg
wp488a5579_0f.jpg
wp3271e350_0f.jpg
wp55df1126_0f.jpg
Les collectivités
territoriales
françaises
wp5533b116.gif